•  Depuis quelques jours je comprends, j'analyse, je mets des mots sur mes ressentis et cela explique beaucoup de choses, ainsi:
    Quand une personne de mon entourage va mal, je me sens responsable, quand une autre va bien, je m'en sens responsable aussi !!!

    Ce qui fait que je vais bien quand tout le monde va bien autour de moi, c'est ce qui vient de se passer pendant ces fêtes, même si ma fille n'allait pas très bien, je ne me suis pas complètement rendue compte, du moins pas autant que cela aurait pu être, je n'ai pas pris la mesure de son mal être disons, j'étais trop occupée avec tout le monde.

    Alors bien sur que j'ai pu, grâce à tout le travail de thérapie déjà fait, relier cela avec mon enfance, ainsi:
    Je n'ai jamais connu ma mère allant bien, elle se plaignait toujours, me faisait supporter ses états d'âme, me frappait et autres punitions, perdait patience très vite, et surtout se (me) reprochait d'avoir eu des enfants.
    Alors comme je lui dévouais un amour sans limite comme toute petite fille avec sa maman, je faisais mille et mille efforts pour essayer de la rendre heureuse, ce dont je ne parvenais pas bien sur, mais je me sentais responsable de sa souffrance, et donc de ses quelques instants de bonheur aussi.

    Comme j'ai pu être malheureuse de cela, quel poids à porter sur mes épaules d'enfant !!! mais même si cela se rejoue dans ma vie d'adulte, je viens de comprendre enfin que chaque personne est responsable de ses ressentis et que je n'ai pas à porter le souffrance des autres, je peux les aider quand c'est possible, certes, mais c'est à eux de se prendre en charge.

     Je suis vraiment très très heureuse d'avoir compris cela, c'est un cadeau du ciel, un cadeau de Noel


    votre commentaire
  • Vraiment je me rends compte que plus, que les personnes qui nous entourent ou le lieu ou l'on se trouve, c'est comment on se sent intérieurement qui fait que tout se passe bien, que tout est positif !!!!

    Parce que des Noëls comme celui ci, j'en ai vécu depuis des dizaines d'années et parfois tout était pénible, alors que cette année je me suis sentie si légère, si heureuse, bien sur j'étais entourée de tous mes enfants, mais quand même, avant tout me pesait: la cuisine, le bruit, les autres ( famille de mon mari ) qui semblaient si heureux,eux!!!
    Et pour moi ce n'était que tristesse dans mon coeur, alors découlaient de cela , les contraintes, la fatigue, la dépression, etc

    Un seul bémol, mon mari ne se sentait pas toujours bien à table, il a vite été rassasié et gêné même par la nourriture, mais bon, il est allé se reposer un peu et est revenu discuter à la table avec ses frères. J'ai été un peu attristée à un moment de le voir ainsi, mais c'est lui ce n'est pas moi !!! je ne peux pas prendre la souffrance de tout le monde sur moi, j'ai le droit de vivre aussi.

    Ce qui me fait très plaisir c'est que mes enfants me disent: que tu es cool maintenant maman, c'est vraiment mon plus beau cadeau de Noel.

    undefined


    votre commentaire
  • En effet, il fait froid, - 5 ce matin ici, mais dans mon coeur c'est bien chaud. J'attends tous mes enfants et leurs moitiés pour le week end prochain, alors je suis heureuse.

    Depuis samedi la déco est faite, c'est beau!!!

    Hier j'ai refait un peu tout le design ici et je suis contente du résultat, surtout que j'avais beaucoup de mal au début et que là j'ai réussi seule.
    Et puis je viens d'écrire, enfin de retranscire une page du passé "J'ai craqué" et je vois que ma vie  a totalement changé, ce qui me réconforte.
    Je n'ai plus rien de transcrit sur papier libre et qui était déjà un résumé de ma vie, donc maintenant il va falloir que je fouine dans mes journaux intimes, cela va me prendre plus de temps, mais bon je ne suis pas pressée.
    Je viens de relater une période (1999) qui correspond au 10ème journal intime et j'en ai 27 en tout jusqu'à Août 2007, fiou ce n'est pas prêt d'être terminé!!!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires