• P1070012.JPG

     

    Un rabbin rassemble ses étudiants et leur demande :
    - "Comment savez vous quand exactement se termine la nuit et commence le jour ?"
    -C'est, dit l'un, quand à une certaine distance vous pouvez reconnaître un mouton d'un chien "
    Le rabbin n'est pas satisfait de cette réponse
    Un autre de ses élèves dit :
    -" C'est  quand à une certaine distance on peut reconnaître un olivier d'un figuier "
    - "Ce n'est pas la bonne réponse non plus " dit le maître
    - "Quelle serait donc la bonne réponse?"  demandent les élèves
    Et le Rabbin  leur dit :
    " Quand nous voyons un étranger et que nous le prenons pour notre frère, c'est alors que la nuit se termine et que le jour commence "

     

    Anonyme


    11 commentaires
  • Les Pyrénées et Lourdes octobre 2011 039
    Lorsque dans la vie rien ne va plus,
    que les problèmes tourmentent ton esprit
    et que l'argent te cause tant de soucis...
    Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

     

    Lorsque trop d'erreurs ont été commises,
    que tout ton univers menace de s'écrouler
    et que, fatigué, tu sens la confiance t'abandonner...
    Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

     

    Tu sais, la vie est parfois étrange, avec son lot de surprises et d'imprévus,
    et il ne nous est pas donné de savoir à l'avance combien d'étapes nous devrons franchir,
    ni combien d'obstacles nous devront surmonter
    avant d'atteindre le bonheur et la réussite.

     

    Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter
    alors qu'il n'aurait peut-être fallu qu'un petit pas de plus
    pour transformer un échec en réussite ?
    Et, pourtant, un pas à la fois n'est jamais trop difficile.

     

    Tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaire
    pour faire ce petit pas de plus,
    en affirmant que la vie est une grande et puissante amie
    qui se tient toujours à tes côtés, prête à te porter secours.

     

    Tu verras alors que cette attitude appelleras,
    du plus profond de toi-même,
    des forces de vie que tu ne soupçonnais même pas
    et qui t'aideront à réaliser ce que tu entreprendras.

     

    Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien:
    Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...

     

    Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

    Auteur inconnu


    19 commentaires
  • P1060894.JPG 

    Alors une femme dit : " Parle-nous de la
    Douleur."
    Et il répondit :

    Votre douleur est cette fissure de la coquille qui recèle
    l'harmonie de votre esprit.
    Et comme le noyau d'un fruit doit se briser afin que le cœur puisse
    mûrir au soleil, ainsi devez-vous connaître la douleur.
    Si vous pouviez maintenir votre coeur émerveillé devant les
    miracles quotidiens de votre vie,
    Votre douleur vous paraîtrait aussi merveilleuse que votre joie ;
    Et vous accepteriez les saisons qui animent votre cœur,
    comme vous avez de tout temps accepté les quatre saisons qui
    traversent vos champs.
    Et enfin vous sauriez comment veiller avec sérénité tout au long des hivers de vos malheurs.
    Une grande part de votre douleur est choisie par vous-même.
    La douleur n'est-elle pas cette potion amère que prescrit le médecin
    en vous pour guérir votre moi malade ?
    Ayez confiance en ce médecin, et buvez donc sa potion en silence
    et en toute quiétude.
    Bien que sa main soit forte et pesante, elle est guidée par la tendre
    main de l'Invisible.
    Et même si la coupe d'argile qu'il vous tend vous brûle les lèvres,
    sachez que le Potier l'a pétrie de Ses larmes sacrées. 
    Khalil Gibran


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique